Accueil Opinions Éditos

Que faire face à un Assad triomphant?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Depuis le début du mois de juillet, alors que le monde entier était captivé par la Coupe du monde de football, le régime syrien a commencé à annoncer aux familles des milliers de citoyens disparus dans ses prisons que leurs proches étaient décédés. Sans explications ni remise de corps. Juste la date du décès indiquée sur un certificat. Pour de nombreuses familles, dans l’angoisse depuis des années, c’est la fin la plus redoutée de leur long cauchemar.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Bachelart Bernard, jeudi 2 août 2018, 18:28

    On peut voir en action les sympathiques opposants à Bashar El Assad. https://www.youtube.com/watch?v=BkK5JxYtc80 C'est là la bonne méthode de gouvernance, dont monsieur Baudouin Loos aurait voulu la généralisation en Syrie, en remplacement d'un pouvoir accusé de mécréance.

  • Posté par Roland MARTIN, mercredi 1 août 2018, 18:32

    Pour toutes les victimes innocentes mortes en prison ou sous les barils d'explosifs lancés du haut des hélicoptères du boucher de Damas, on espère au minimum que ce tyran répondra de ses actes devant la C P I Ceux qui ont soutenu ce criminel ne valent guère mieux ...

  • Posté par Bachelart Bernard, jeudi 2 août 2018, 17:43

    Monsieur Martin, Pourriez-vous expliquer en quoi les "barils d'explosifs" sont une arme plus horrible que les ogives d'explosifs? Pour ma part, je considère que les armes à sous-munitions fournies par les Américains aux Saoudiens pour bombarder les Houtis sont bien plus condamnables puisqu'elles sont interdites par une convention internationale dont la Belgique est signataire. Pourquoi traduire Assad devant la CPI et non pas les djihadistes qui l'ont combattu en commettant de nombreuses atrocités?

  • Posté par collin christian, mercredi 1 août 2018, 16:42

    Surtout, cessons de nous en mêler. Les heurts et malheurs de la Syrie ne nous concernent pas.

  • Posté par Stéphane Renard, mercredi 1 août 2018, 21:34

    Moi, c'est la coupe de monde du foot qui ne me concernait pas.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs