Salaire des jeunes: les femmes défavorisées dès le début

Salaire des jeunes: les femmes défavorisées dès le début

C’est sans doute l’une de manifestations des pénuries de candidats qui frappent les métiers techniques qualifiés : un ouvrier débutant disposant d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou d’un bachelier professionnel gagne environ 20 % de plus qu’un employé débutant du même niveau d’études qui commence sa carrière. C’est l’un des enseignements des calculs effectués par le secrétariat social Acerta, basé sur sa base de données de 40.000 employeurs (chiffres 2016).

En chiffres, l’ouvrier qualifié diplômé de l’enseignement secondaire supérieur gagnera en moyenne 2.364 euros bruts par mois, contre 1.962 pour l’employé. L’ouvrier titulaire d’un bac percevra en moyenne 2.767 euros, contre 2.272 pour l’employé aux mêmes qualifications.

Acerta s’est également intéressé au niveau de salaire des jeunes en début de carrière. En Belgique, un travailleur débutant gagne en moyenne 2.195 euros. Mais il y a de fortes disparités en fonction du niveau scolaire atteint. Ainsi, un travailleur titulaire d’un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur gagne 1.830 euros, soit 16 % de moins que la moyenne. Avec un diplôme universitaire, le salaire atteint 2.426 euros soit 10 % de plus que la moyenne.

Les femmes défavorisées dès le début

Enfin, l’écart salarial en défaveur des femmes est perceptible dès le début de la carrière, sauf pour les employées diplômées du secondaire inférieur, qui gagnent plus que les hommes. Pour tous les autres niveaux de formation, les femmes gagnent moins. C’est pour les ouvriers issus de l’enseignement supérieur non universitaire que l’écart est le plus grand, et pour les universitaires qu’il est le plus réduit.

► Retrouvez nos offres pour trouver un premier emploi sur Références.be

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Politique|Belgique
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite