Accueil Culture Livres

Paul, Martin, Herman et les autres

Les liens entre Cézanne et Heidegger, la singularité de Melville.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On sait que, fondée il y a plus de trente-cinq ans par Philippe Sollers, la collection « L’Infini », adossée à la revue du même nom, publie des ouvrages plus ou moins provocateurs et plus ou moins subversifs, « intempestifs » en tout cas. Deux ouvrages viennent d’y prendre place, l’un consacré aux liens entre l’œuvre picturale de Cézanne et la philosophie de Heidegger, l’autre à la singularité de Herman Melville, le romancier de Moby Dick.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs