Un pont spectaculaire inauguré au Vietnam (photos et vidéo)

Un nouveau pont spectaculaire, soutenu par deux mains géantes de béton et qui serpente à 1.400 mètres d’altitude au-dessus des forêts du centre du Vietnam, a été inauguré en juin, attirant une foule de touristes.

Le «pont doré» (Cau Vang en vietnamien) se déploie sur 150 mètres. Conçu pour donner aux visiteurs l’impression de se promener sur un fil d’or, il offre des vues spectaculaires sur les collines boisées de Ba Na près de Danang, au centre du pays.

Situé à 20 kilomètres de Danang, Ba Na est une station touristique qui a été fondée en 1919 par les colons français. Leurs anciennes maisons tombées en ruine sont les seuls vestiges de cette période.

Un siècle plus tard, l’endroit est devenu un haut lieu du tourisme vietnamien. Pour amuser les visiteurs, un téléphérique de plusieurs kilomètres de long a été construit et un village français médiéval avec château et cathédrale reproduit à l’identique. Un musée de cire avec les statues de Lady Gaga ou de Michael Jordan a aussi été ouvert.

Le projet Ba Na Hills a été construit par Sun Group, à l’origine de plusieurs projets controversés dans le pays. Le groupe a notamment conçu un téléphérique construit en 2016 sur le mont Fansipan, point culminant du Vietnam (3.134 mètres). Le projet a déclenché de multiples protestations dans la population locale.

Les attractions spectaculaires ont fleuri au Vietnam ces dernières années. Dernière en date, une installation, «Nuage de cristal», composée de 58.000 cristaux Swarovski qui scintillent dans les rizières du nord du pays, a été inaugurée cette année.

Le pays communiste cherche à attirer les touristes, ambitionnant de devenir une destination incontournable en Asie du Sud-Est.

Il a accueilli 13 millions de visiteurs étrangers en 2017, chinois pour la plupart, loin des 35 millions de touristes venus en Thaïlande en 2017.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’idée serait de saluer festivement pour l’un, plus symboliquement pour l’autre, ces deux anniversaires successifs.

    Le Palais réfléchit: comment fêter symboliquement les 18 ans d’Elisabeth sans susciter de mauvaises interprétations?

  2. 1ere photo

    Sur les routes slovaques, à la recherche des acteurs du dumping social

  3. BRUXELLES, rencontre a la redaction avec les cinq candidats d ou

    Ils sont nouveaux en politique: «Si on ne s’engage pas maintenant, on va le regretter»

Chroniques
  • Visa pour la Flandre: nos ancêtres les… Bourguignons

    Et voilà un livre qui s’est vendu à 50.000 exemplaires en un mois de temps et est d’ores et déjà assuré d’une traduction en allemand et en anglais. Et voilà un auteur qui remplissait ce lundi une salle de 400 personnes à Strombeek-Bever, comme chaque jour de la semaine depuis un mois. Et voilà un travail décliné en podcasts d’une heure et demie sur Radio Klara et qui devrait faire l’objet de représentations en 2020 à la KBR, la Bibliothèque royale de Belgique.

    La raison de cet engouement ? De Bourgondiërs, le dernier opus de l’auteur Bart Van Loo qui a déjà enthousiasmé Flamands et Néerlandais par sa capacité à son Napoléon et son  Histoire chantée de la France. Il a travaillé pendant quatre ans à ce nouvel ouvrage de 600 pages, plongé dans les livres, dialogué avec les médiévistes pour se consacrer finalement à l’écriture avec, aux pieds, des baskets neuves sur lesquelles il a fait inscrire « Philippe Le Hardi ». Un accoutrement qui n’était...

    Lire la suite

  • Orban suspendu du PPE: petites punitions entre amis

    Et voilà donc le Fidesz, le parti du dirigeant hongrois Viktor Orban suspendu jusqu’à nouvel ordre. Le Parti Populaire Européen (PPE) sort, lui, ce jeudi de la position de Ponce Pilate qui a été la sienne durant des années, mais de façon assez hypocrite. Orban et son parti sont en effet publiquement déjugés mais il n’y a rien de définitif dans ce geste tardif posé, qui ne préfigure en rien d’une future exclusion.

    La logique « juridique » impose certes de donner un avertissement avant d’...

    Lire la suite