Accueil Culture Musiques

Les petits festivals font de la résistance

Après les mastodontes de type Dour ou Werchter, place aux festivals à taille humaine. Des petits festivals qui favorisent le confort d’écoute et le contact humain. Parmi eux, le Micro, Deep in the Woods et La Carrière.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Cinq jours, huit scènes, 250 artistes, 200.000 spectateurs, record battu, toujours plus haut, toujours plus grand… Assez ! Assez ! Et si on restait entre nous ? Un festival à taille humaine, ça vous dit ? Beaucoup disent oui.

Antoine Meersseman, du groupe BRNS, résumait la chose ainsi avant de jouer à Dour : « Je trouve le concept de festival assez bizarre, les machines que c’est devenu. Se prendre quinze concerts dans la face comme ça, c’est quand même difficile. J’aime bien y jouer, mais en tant que festivalier, je ne l’ai jamais beaucoup fait. Je préfère les petits festivals où les gens sont là avant tout pour la musique. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs