Accueil Belgique

Des visions opposées sur les synergies à développer

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Sur le volet plus opérationnel des futures missions de l’Ecole régionale des métiers de la sécurité, d’autres questions remontent à propos de la philosophie de travail qui semble se dessiner. S’il dit ne pas remettre en doute la nécessité d’une école qui travaille sur les synergies et sur l’ancrage bruxellois de ces métiers, le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt (Défi), craint notamment que l’intégration de l’Erap (l’École régionale d'administration publique) sous la même coupole que l’Erip (l’Ecole régionale et intercommunale de police) ne crée à terme des inimités peu souhaitables. « J’insiste pour qu’on ne mélange pas les métiers de la prévention et de la sécurité ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs