Accueil Monde France

Un enfant provoque l’évacuation de deux avions

En cause, une mauvaise blague.

Temps de lecture: 1 min

Un enfant âgé de 12 ans a provoqué dimanche l’évacuation de deux avions à Nice, en France, rapporte jeudi la presse française. En cause, une mauvaise blague: l’enfant a envoyé un message aux passagers des deux avions en partance pour Rome pour signaler une bombe à bord.

«Il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome», a-t-il envoyé aux passagers grâce à l’application AirDrop qui permet de transmettre des messages par Bluetooth. «Dirigez-vous vers les toilettes et allons discuter; il y a une bombe», a-t-il encore ajouté.

Deux avions devaient partir pour Rome depuis Nice à ce moment-là. Les deux, l’un avec 79 passagers; l’autre transportant 179 voyageurs, ont été évacués.

La police a rapidement découvert que les messages provenaient d’un certain Ali. Un seul passager portait ce nom: un enfant de 12 ans, originaire du Koweït. Il a avoué les faits. Des chiens détecteurs d’explosifs ont tout de même été envoyés sur place. Rien n’a été détecté.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 2 août 2018, 10:51

    A 12 ans, on est plus un enfant, mais un adolescent.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 2 août 2018, 12:05

    L'adolescence, surtout à son début, est précisément l'âge de l'imagination débordante et du manque d'évaluation de la conséquence des actes posés. Eduquer les enfants au respect (de soi, des autres, des biens, de la loi...) est le souci de la plupart des parents mais la meilleure éducation ne met personne à l'abri d'un dérapage.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 2 août 2018, 8:49

    Blague stupide, dont seraient capables beaucoup de nos gamins.

  • Posté par Lucas Danièle, jeudi 2 août 2018, 11:03

    Oui, et c'est ça le pire! Et.... comment prévenir ce genre de bêtise?

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une