Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: un an sans mission pour les drones de surveillance de la Région

Pour le député Vincent De Wolf (MR), l’achat a été réalisé trop vite. Les modalités d’utilisations prennent également du temps à être réglées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Le 28 avril 2016, le gouvernement bruxellois fraîchement doté de ses nouvelles compétences en matière de sécurité (6ème réforme de l’État oblige) prenait la décision d’acquérir 5 drones de surveillance. Aussitôt dit, aussitôt fait : lors de la fête nationale cuvée 2017, les pimpants engins tout juste achetés à la société française Novadem étaient même fièrement exposés au stand de Bruxelles Prévention et Sécurité (BPS), l’organe régional chargé de la coordination de la politique bruxelloise en matière de sécurité (et à ce titre, garant des drones). Au rang des avantages de ces engins volants mentionnés dans un billet publié sur le site du CIRB (Le Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise, qui a également piloté cet achat), citons, dans le désordre, « un coût très fortement réduit par mission », « un transport plus que facilité (dans un sac-à-dos) »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs