Accueil Opinions Éditos

Bart De Wever et l’apprenti sorcier Carles Puigdemont

Carles Puigdemont, leader indépendantiste catalan en exil, poussera-t-il la liste européenne de la N-VA en 2019 ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

C’est seulement un scénario à ce stade, entre information et rumeur, une hypothèse, on ne sait pas encore, on verra plus tard, sans doute après les communales d’octobre : Carles Puigdemont en candidat de la N-VA aux élections européennes de mai 2019…

Il fallait y penser, même s’il y a juste une logique : après tout, un parti nationaliste qui recrute un nationaliste, a fortiori en exil – le prix d’une noble cause –, on ne va pas faire les étonnés. Ni tout de suite les effrayés...

Que penser du réputé présumé grand stratège Bart De Wever s’adjoignant les services d’un leader indépendantiste bricoleur comme Carles Puigdemont ?

Qui n’avait pas, c’est le moins que l’on puisse dire, mesuré les conséquences de son référendum intempestif organisé en 2017 ?

Qui n’avait rien préparé du tout dans la mésaventure ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Serge Lambotte, vendredi 3 août 2018, 22:51

    De toute façon, ce sera avec l'assentiment de Charlot. ( Qui n'oserait pas contredire Bart )

  • Posté par Van Steen Willy, vendredi 3 août 2018, 15:26

    C'est ce qu'on appelle ajouter la traîtrise á la traîtrise! Que ce type retourne dans son pays et nous laisse en paix!

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 3 août 2018, 13:18

    Le Soir résume assez bien le palmarès pathétique de ce sinistre individu. En ce qui me concerne, je pense qu'on a suffisamment joué dans cette affaire avec les pieds de l'Espagne pour se permettre cette provocation. Et je ne parle même pas de la provocation qui consiste à accueillir et protéger des Puigdemont et autres hors la loi basques et en même temps à avoir un roquet de Francken qui bouffe du réfugié syriens à tous les repas. La "suédoise" ne nous aura pas épargné, sur ce plan là, indépendamment des autres!

  • Posté par Poels Jean-pierre, vendredi 3 août 2018, 12:42

    Serge Vandeput, les francophones qui "voteraient pour Francken" sont ceux qui n'ont pas lu les statuts de la N-VA pourtant visibles sur leur site internet. cfr la version flamande car bien évidemment, la version française de ce site n'est pas la copie conforme de la version flamande! Je lis l'Article1.1:" ...….kiest de Nieuw-Vlaamse Alliantie logischerwijs voor de onafhankelijke republiek Vlaanderen, lidstaat van een democratische Europese Unie. Het Vlaanderen van de N-VA stelt zich open voor internationale samenwerking en kijkt hiervoor in de eerste plaats naar Nederland. "Bref, création d'une république indépendante de Flandres avec un rapprochement avec les Pays-Bas" . Alors, toujours partant pour voter pour le sieur Francken?

  • Posté par Vrebos Jacques, vendredi 3 août 2018, 12:24

    Que signifie cette abréviation de fr? On pense à fridolin...mais est -ce bien cela ...?

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs