Accueil Monde Amériques

Colombie: Sombra, une chienne anti-drogue menacée par le pire gang de trafiquants

Les autorités ont préféré placer en lieu sûr le berger allemand femelle.

Temps de lecture: 2 min

Pour avoir porté des coups décisifs aux narcotrafiquants colombiens, Sombra, chienne anti-drogue, est menacée par le sanguinaire Clan del Golfo, pire gang du pays. Au point que la police a préféré la mettre à l’abri.

«  Sombra n’est pas la seule à avoir reçu des menaces, beaucoup d’autres chiens policiers en sont l’objet au quotidien », explique à l’AFP Jeison Cardona, instructeur canin des forces de l’ordre. Mais cette fois, les autorités ont préféré placer en lieu sûr ce berger allemand femelle âgé de six ans qui était devenue le cauchemar d’un puissant groupe de narcotrafiquants.

9 tonnes de drogue reniflée

La relation conflictuelle de Sombra, ombre en français, avec le groupe armé Clan del Golfo remonte à 2016. Cette année-là, elle découvre 2,9 tonnes de cocaïne dans le port d’Uraba (nord-ouest) cachées dans « un conteneur de bananes » à destination d’Anvers, en Belgique. Une prouesse renouvelée en mai 2017, quand elle renifle 1,1 tonne de poudre blanche cachée dans de la pulpe de fruits dans un entrepôt de Santa Marta, sur la côte caraïbe.

Durant ses cinq années d’activité, Sombra a déjà trouvé 9 tonnes de drogue, toutes substances confondues. Furieux, les hommes de Dairo Antonio Usuga, alias « Otoniel », le chef du clan, ont tenté de soudoyer un policier en lui proposant 7.000 dollars (près de 6.000 euros) en échange de l’animal.

Une adresse jalousement gardée

«  On a pris nos précautions et on l’a transférée, à cause des menaces du Clan del Golfo », explique le colonel Tito Castellanos, sous-directeur de la police anti-drogue. Sombra a donc été mutée à l’aéroport international de Bogota fin 2017. L’adresse de son chenil est un secret jalousement gardé.

De leur côté, les narcotrafiquants ne manquent pas d’imagination pour tenter de tromper les chiens. Ils sont allés jusqu’à « contaminer la drogue avec de l’urine de lion » pour effrayer les canidés, selon le colonel Villarreal.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une