Accueil Belgique

Visite d’Etat en Chine: la Wallonie a tiré la première

Une visite d’Etat sur fond de rivalité économique entre gouvernements régionnaux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Geert Bourgeois rêvait sûrement d’un meilleur démarrage pour sa première visite d’Etat. Le ministre-président flamand, qui rejoignait la délégation belge mardi matin, a atterri à Pékin (tout juste) dans les temps pour visiter Geely (patron de Volvo). Mais sans valise (elle n’a pas dépassé Francfort). Plutôt gênant quand on passe la journée avec le couple royal belge, qu’on est attendu par le couple présidentiel chinois à un dîner d’Etat et qu’il fait un 35 degrés bien tassé et bien humide.

Et, comme si cela ne suffisait pas, au moment de découvrir la Grande Muraille de Chine libérée de tout touriste, la revue de presse arrive. Avec une double page du Standaard titrée « Les Chinois préfèrent la Wallonie à la Flandre ». Déjà, pour un nationaliste flamand, voyager avec Philippe et Mathilde n’a rien d’évident. Mais si, en plus, les transferts d’investissements se font au profit du Sud…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs