Dans le futur, la Belgique pourrait connaître des températures supérieures à 50 degrés

©Bruno D’Alimonte / Le Soir
©Bruno D’Alimonte / Le Soir

A la question de savoir si la canicule est une conséquence directe du réchauffement climatique, Hugues Goosse, professeur de climatologie à l’UCL, explique au micro de la RTBF que « l’événement ici ne peut pas être individuellement attribué au réchauffement climatique, mais il augmente la probabilité de ces événements-là. On peut affirmer maintenant avec un très grand degré de certitude que le réchauffement global est lié au changement climatique parce qu’on a un très grand nombre d’observations partout sur la Terre et qu’on peut vraiment avoir des séries temporelles très longues et très précises. Pour les événements extrêmes et bien par définition, ce sont des événements rares et donc on a plus de mal à comparer. Mais le réchauffement climatique, on peut le montrer de manière précise aussi, augmente la probabilité de ce genre d’événements ».

Jean Jouzel, climatologue français depuis cinquante ans, expliquait le 31 juillet, dans l’Echo, que si on ne faisait rien de significatif, on pourrait atteindre des températures de 55 degrés, en Belgique, dans la deuxième partie du siècle. A savoir si on atteindra ces températures, Hugues Goosse répond que « malheureusement, le système climatique a une très grande inertie, donc ce que l’on fait aujourd’hui a un impact pour des décennies. Le CO2 qui a été émis durant le siècle ou les deux siècles passés va continuer à entraîner des perturbations climatiques, continuer à augmenter les températures. On va continuer quoi qu’il arrive à avoir une augmentation de température. Ce qu’il faut faire, c’est agir pour que cette augmentation soit la plus modérée possible  ».

Des températures supérieures à 50 degrés ?

« Les chiffres qui sont donnés de plus de 50 degrés sont dans des cas très particuliers où l’on va avoir des émissions très fortes de CO2 pour certains jours, dans certaines régions. Mais effectivement, on doit s’attendre à ce que dans le futur, les températures continuent à augmenter et arrivent à des valeurs que nous n’avons jamais connues en Belgique, malheureusement », précise le professeur de climatologie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous