Accueil Société

Ardèche: comment la rivière garde la tête hors de l’eau

Avec ses dizaines de milliers de visiteurs par an, l’Ardèche est un cours d’eau surfréquenté… mais bien conservé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Au pic de la journée, vers 13 h, alors que les estivants lézardent sur les petites plages de part et d’autre de l’époustouflante arche de pierre, il ne passe pas une minute sans que défile une grappe de canoës. Rouge, vert, jaune, faites votre choix. Les baigneurs slaloment entre les matelots pour éviter le coup de pagaie fatal.

Dans les gorges de l’Ardèche, plusieurs dizaines de milliers de canoës parcourent la rivière tous les ans. On parle de 100.000 embarcations dans cette zone protégée. Sûrement beaucoup plus en amont, pour la fameuse « mini-descente » d’une dizaine de kilomètres entre le village de Vallon jusqu’au Pont d’Arc. Une autoroute de loisirs. En pleine réserve naturelle, à deux pas d’un site protégé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs