L’Europe étouffe sous la canicule (photos et vidéos)

Une intense vague de chaleur parcourt l’Europe samedi avec des températures avoisinant les 46ºC au Portugal, alors qu’au Pays-Bas, l’asphalte fond et qu’en Autriche, les chiens policiers portent des chaussons pour se protéger.

Pic de chaleur au Portugal

La vague de chaleur devait atteindre son apogée samedi au Portugal, avec 46ºC attendus dans la ville de Setubal, près de Lisbonne, selon l’Institut portugais pour la mer et l’atmosphère (IPMA).

À Lisbonne, les parcs de jeux ont été fermés et le public a été invité à limiter ses activités en extérieur. La mairie a également décidé d’ouvrir plus tôt dans la journée les centres d’accueil pour les sans-abri pour leur permettre de s’abriter de la chaleur.

Les images de la vague de chaleur en Europe

Dans certaines régions du pays, des agriculteurs ont décidé de travailler dans leurs champs la nuit et non plus le jour. Les plages à proximité de Lisbonne sont, elles, prises d’assaut.

Ce dernier pays fait par ailleurs face à des feux de forêt dans la région de l’Algarve. Environ 400 pompiers, aidés de cinq avions bombardiers d’eau, luttent contre les incendies.

Trois morts en Espagne

Dans le sud de l’Espagne, la ville touristique de Cordoue s’attendait samedi à des températures allant jusqu’à 45ºC.

Trois personnes sont décédées cette semaine d’insolations dans le pays : à Barcelone, un quinquagénaire, présenté par les médias comme un sans-abri et retrouvé allongé dans la rue vendredi, est décédé à l’hôpital, selon les autorités de Catalogne.

Un ouvrier d’une quarantaine d’années travaillant sur la voirie et un homme de 78 ans qui jardinait sont également morts cette semaine dans la région de Murcie, dans le sud-est.

Journée noire sur les routes françaises

La canicule qui affecte les deux tiers de la France n’a pas découragé les automobilistes qui se sont lancés tôt sur les routes ce samedi, pour le grand chassé-croisé de l’été, entre les vacanciers de juillet et ceux d’août. En fin de matinée, 670 kilomètres de bouchons ont été enregistrés sur le territoire, selon les autorités.

Mesures de protection pour les chiens policiers en Autriche

À Vienne, des chiens policiers chargés d’assurer la sécurité d’un tournoi de beach-volley, et à ce titre amenés à patrouiller longuement sur des surfaces brûlantes, ont été équipés de chaussons spéciaux destinés à préserver leurs coussinets, a indiqué la police.

Alors que le thermomètre devait marquer jusqu’à 34ºC à Vienne samedi, la température des surfaces exposées au soleil peut facilement dépasser les 50ºC, a relevé la police.

L’asphalte fond aux Pays-Bas

Les autorités des Pays-Bas ont fermé certaines sections d’autoroutes car l’asphalte a commencé à fondre sous le soleil écrasant.

Par ailleurs, dans le centre du pays, la municipalité de Zwolle a procédé depuis vendredi à la coupe de branches de plus d’une centaine de peupliers, qui risquent de se briser spontanément à cause de la chaleur et créer des situations dangereuses, a rapporté la télévision publique néerlandaise NOS.

Aux Pays-Bas, comme en Allemagne et en Belgique, certains cours d’eau atteignent des niveaux alarmants.

Alerte sanitaire en Italie

Comme en France, ce samedi est une journée noire sur les routes d’Italie, avec un départ massif des aoûtiens, qui risquent de se retrouver dans les bouchons sous un soleil de plomb dans le Nord, puis d’affronter les violents orages avec grêle et trombes d’eau attendus dans l’après-midi dans le Sud.

À Latium, la région de Rome, les vagues de chaleur ont provoqué environ 7.700 morts depuis l’an 2000, selon un rapport de l’association de défense de l’environnement Legambiente.

La Suède perd son point culminant

Après le mois de juillet le plus chaud depuis 250 ans et une série d’incendies record, des averses ont soulagé la majeure partie du territoire suédois samedi. Le mercure est revenu à des températures saisonnières normales, soit 20 à 25 degrés, selon l’institut météorologique de Suède.

La Suède, qui a connu d’importants incendies en juillet, y compris au-delà du Cercle arctique, reste malgré tout en alerte. En effet, le pays n’a quasiment pas eu de pluie depuis mai, et la nature est particulièrement sèche.

La chaleur inhabituelle a par ailleurs provoqué un changement géographique majeur : le pays a perdu son point culminant. Celui-ci était en effet un glacier, le pic sud du Kebnekaise, dans l’Arctique. Mais celui-ci a perdu pour le seul mois de juillet 14 cm par jour, et est donc maintenant dépassé par le pic nord du Kebnekaise, qui lui est fait de rocher, et devient donc le plus haut point du Suède avec ses 2096,8 m.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous