Accueil Sports Autres sports

Fanny Lecluyse, éliminée aux portes de la finale du 100m brasse à Glasgow

La Courtraisienne, 6e, n’a pu valider son billet d’entrée pour la finale du 100m brasse.

De notre envoyé spécial - Temps de lecture: 2 min

La future institutrice s’accorde un 7,5/10. Souriante, visiblement bien dans sa peau, Fanny Lecluyse n’a pas manqué son entrée en compétition ce samedi, dans un bassin du Tollcross Center qui a vibré pour ses premiers records du monde. La nageuse des Dolphins de Mouscron, si elle n’a pu valider son billet d’entrée pour la finale du 100m brasse, a toutefois démontré que les doutes qui l’accompagnaient depuis les JO de Rio s’étaient dilués, probablement en même temps que la disparition des obligations scolaires (elle est diplômée depuis juin).

Sixième de sa demi-finale (mais avec un chrono de 1 : 07 : 85 qui est sa 4e performance absolue sur l’hectomètre), la Courtraisienne d’origine ne s’est certes pas glissée dans le top 8 continental mais a retrouvé un niveau chronométrique bien plus en adéquation avec son potentiel. « J’avais un temps de 1 : 07 : 50 en tête, ce qui aurait été suffisant pour accéder à la finale mais mon chrono reste toutefois très satisfaisant. Je n’avais plus réussi une performance de cette nature depuis 2015, soit une éternité pour le top de la natation. » Lors de la première analyse, elle nourrissait même une pointe de regret. « J’ai hésité dans mon tout dernier mouvement, ce qui m’a fait perdre quelques centièmes. Le haut niveau se joue parfois sur des détails. »

Avec cet optimisme raisonné qui la caractérise, Fanny Lecluyse refuse de déjà envisager le 200m brasse, son prochain rendez-vous européen et, a priori, sa distance de prédilection. « Disons juste que ces premiers résultats me donnent confiance. Vous savez, il y a deux mois à peine, on se posait encore la question de la participation à ce 200m… » Elle sourit : « C’est sûr, j’ai très envie de nager. La compétition, c’est ce que j’aime par-dessus tout. » Un message qu’elle se répète à l’envi, sur le plot de départ ou lors des longues séances d’entraînement. « De cette manière, je prends du plaisir… »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voile: Denis Van Weynbergh a retrouvé Brest

Ralenti par la perte précoce d’une voile d’avant, le skipper des « Laboratoires de Biarritz » est arrivé bon dernier de la « Guyader Bermudes 1000 Races« , mais s’est qualifié pour la Route du Rhum, pour laquelle il est toujours sur liste d’attente.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb