Accueil Belgique Politique

Maxime Prévot (CDH) au «Soir»: «Oui, il faut refédéraliser des compétences»

Le CDH se place dans le débat qui chauffe. Le bourgmestre de Namur, ancien ministre wallon, y va : « Nous ne sommes pas demandeurs d’une réforme de l’Etat, mais nous devons oser nous exprimer ». La N-VA ? « Elle n’est pas l’alpha et l’oméga de la pensée politique dans ce pays ! »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Le coup de chaleur « belgicain », ça continue. Retourné plein-temps à son mayorat namurois il y a un an, après le coup de Jarnac anti-PS de son président Benoît Lutgen et la recomposition du gouvernement wallon mi-2017, Maxime Prévot se décrit aujourd’hui à son tour en refédéralisateur : « Je suis un régionaliste convaincu, c’est connu, mais pour des raisons d’efficacité et d’efficience dans l’action publique, je soutiens qu’il est nécessaire à terme de réunifier certaines compétences à l’échelon fédéral », nous explique-t-il.

Ex-ministre wallon des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine, possible successeur de Benoît Lutgen aux commandes du CDH, le Namurois prend ainsi son rang parmi les responsables francophones qui veulent inverser le cours de l’histoire, marquée par la régionalisation accrue depuis plusieurs dizaines d’années, et les premières grandes réformes institutionnelles de 1970.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par LAURENT Christian, mardi 7 août 2018, 21:00

    Quand on voit comment le fédéral travaille actuellement, au profit presqu'exclusif de la Flandre, on voit mal l'intérêt de refédéraliser des compétences. L'exemple de la santé et significatif avec la politique de De Block! Alors le CDH, arrêtez de brasser du vent!

  • Posté par Etienne Van Parys, lundi 6 août 2018, 14:53

    Avant de produire de la refédéralisation, il serait plus important de mettre en place un pays à 4 Régions (Flandres, Wallonie, Bruxelles et Région germanophone. Entre ces Régions des modalités de concertations, de formulations de conventions de coopérations doivent être réalisées. Et dans ce cadre une redistribution des compétences entre le niveau des Régions et celui du Fédéral doivent être discutées puis réalisées. Une hiérarchie de niveau de compétences doit aussi faire l'objet de mise en place de l'architecture de notre pays.

  • Posté par Université De Mons , lundi 6 août 2018, 18:24

    Et il vous parle d'intelligence politique à son propre sujet ... il ne pourra donc pas de suite se targuer de modestie. Bien entendu ,en politique, le terme "opportunisme" n'est pas de mise mais ce parti proche de l'imposion definitive n'est pas le seul à jouer sur ce violon usage.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 6 août 2018, 16:02

    Commentaire intéressant. Je pense moi aussi qu'une simplification institutionnelle sur la seule base qui devrait tenir, une base territoriale déterminée, et donc, les trois régions existante + la communauté germanophone serait de bonne politique et supprimerait le doublon lourd et illisible communautés / régions. Cela dit, nul n'est censé ignorer l'historique de ce dédoublement fédéral complexe, la volonté de fédéraliser sur une base culturel et communautaire de la Flandre (et particulièrement du CVP) et la volonté de fédéraliser sur une base territoriale, régionale des Wallons et particulièrement du PS. Dans les grandes lignes, la Flandre reste largement acquise à la supériorité du modèle communautaire et le fait pour elle d'accepter de régionalisme signifierait la sortie de Bruxelles, purement et simplement impensable. La Belgique à quatre même si elle progresse dans les faits (plus on transfert des compétences, plus la logique territoriale déterminée s'impose comme assez nettement dans la sixième réforme de l'Etat), ne risque pas de s'imposer institutionnellement avant longtemps, si elle s'impose un jour, ce qui est plus que douteux. Reste aux francophones qui peuvent avoir ce débat entre eux, à discuter d'une réforme institutionnelle francophone pour transférer à priori les compétences de la Communauté française à la Région Wallonne et à la Cocof (Commission communautaire francophone). Ce débat a lieu régulièrement, mais de nombreux freins politiques s'y opposent, une très large frange du Cdh, la totalité de "Défi" et une part importante d'Ecolo. Les régionalistes sont les plus nombreux au PS et au MR, mais là de même subsistent d'importantes poches de résistance pro-communauté. Bref, c'est pas mur...

  • Posté par Giot Francis, lundi 6 août 2018, 14:20

    Il faut refédéraliser dit-il... oui mais pas tout d'suite, oui mais pas si vite dit-il aussi ! Comme d'habitude le CDH essaie de faire parler de lui en faisant du vent ! à prendre des positions pas du tout risquées et même s'il revendique une refédéralisation il est aussi prêt à refuser toute réforme de l'Etat pour la prochaine législature ! C'est du grand art, celui de prendre les citoyens pour des cons ! Il y a aussi fort à parier que le CDH n'hésitera pas à tout faire pour garder la NVA au pouvoir en intégrant une majorité de droite avec son nouvel ami le MR ! Ce parti est très volubile quand il n'y a pas de responsabilité à prendre, pour revendiquer sur les niveaux de pouvoir auxquel il ne participe pas ! A Namur les bâches portant les photos des candidats CDH polluent djà largement notre environnement mais que deviendrait Namur si des compétences régionales refilaient au Fédéral ? Prévot s'en fout, sa proposition n'est que du vent, demain s'il le faut il dira le contraire ! Alors, ne soyons pas naïfs et regardons ailleurs...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs