Accueil La Une Belgique

Les valeureux petits matelots de la colonie de Ruiselede

L’Ecole de réforme et de bienfaisance de Ruislede créée en 1849 pour y former à des métiers, notamment à celui de matelot, avait accueilli Paul Corneille Loy. Mais aussi, d’après les archives, des futurs héros.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

L’exécution de Paul Corneille Loy fut ressentie avec honte à Ostende, d’où étaient originaires le jeune matelot et son complice. Le port se rappelait avec douleur la tristesse, déjà ressentie en 1829, lorsque l’un de ses fils de pêcheur, Jean Desmedt, 22 ans, embarqué à bord du sloop pêcheur dunkerquois « Le jeune Jean Bart » avait été condamné, comme le capitaine du chalutier, à la réclusion à perpétuité par la cour d’assises du Nord pour le meurtre et les tortures infligées en mer au jeune mousse Joseph Vitaille.

A l’Ecole de réforme et de bienfaisance de Ruislede (la « colonie agricole ») créée en 1849 pour y former à des métiers (agriculture, ferronnerie, cordonnerie, etc.), le sort tragique de Pierre Corneille Loy est aussi commenté au sein de la section « matelotage » qui éduque aux métiers de la mer des adolescents autrefois accueillis dans les « dépôts de mendicité » communaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs