Accueil Météo

Pourquoi la vague de chaleur est si longue

Le record de l’été 1976 a été battu ce dimanche. D’après David Dehenauw, météorologue à l’IRM, la longueur des épisodes de canicule s’explique par la « paresse » du jet stream. Explications

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

C’est donc acté depuis ce dimanche : le record de 1976, dont la canicule est restée ancrée dans les mémoires de celles et ceux qui l’ont connue, est battu. Notre pays a enregistré, ce dimanche, sa 51e « journée d’été », durant laquelle la température maximale a atteint ou dépassé les 25 degrés. L’ultime record à battre en la matière remonte à 1947, « l’année aux 66 journées d’été. ».

Prise isolément, pareille statistique n’est que de peu d’intérêt. Mais elle prend davantage de sens quand on la combine, d’une part, avec la vague de chaleur qui frappe actuellement toute l’Europe et, d’autre part, avec le constat que juillet fut le deuxième mois le plus chaud de l’histoire climatologique en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Van Schouwburg Jean-michel, mardi 7 août 2018, 10:03

    Pour ceux qui n'ont pas encore compris le dérèglement climatique : l'énorme quantité de glaces de l'Antarctique et du Groenland est en train de fondre de plus en plus vite.... ainsi que les glaciers des Alpes en net recul ....

  • Posté par Bigdeli Faramarz, lundi 6 août 2018, 10:38

    L’argument typique des ecosceptiques qui ne jugent pas le fondamen mais qu’une partie de l’apparence, Le phénomène extrême arrive tous les 40 ans mais, ce que l’intervenamt n’a pas bien expliqué est que, la paresse de jey stream fait durer les phénomènes extrêmes (le beau temps comme le mauvais temps) plus longtemps sur nos contrés. Cette paresse de jet stream est liée à une diminution de la difference de temperature entre le pôle nord et équateur. Cette difference de temperature est le moteur de la variabilité de la météo. Cette difference de temperature active les courant d’airs qui est appelé le jet stream.

  • Posté par Bachelart Bernard, lundi 6 août 2018, 19:22

    C'était très bien expliqué par le météorologue interrogé et tout le monde avait compris, à part un seul lecteur.

  • Posté par Pierre Lison, lundi 6 août 2018, 10:32

    Un Jet stream ralenti et bientôt un Gulf stream détourné ?

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 6 août 2018, 10:19

    En même temps peut on parler de dérèglements de la nature quand cela arrive tous les 40 ans ?

Plus de commentaires

Aussi en Météo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs