Accueil Société Régions Brabant wallon

Sécheresse: les kayaks interdits sur tous les cours d’eau wallons

La réunion de crise wallonne sur la sécheresse accouche de plusieurs mesures temporaires. On ne pourra plus pratiquer le kayak sur les cours d’eau non-naviguables jusqu’à nouvel ordre. Et neuf communes supplémentaires devront utiliser l’eau avec parcimonie.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Ce lundi après-midi, au Centre de crise régional à Namur, s’est tenue une réunion de crise portant sur la sécheresse en Wallonie. Au terme de deux heures et demie de partage d’informations entre les différents acteurs de l’eau en Région wallonne (et bruxelloise), il est ressorti que « la situation est sous contrôle. Le groupe d’experts est peu alarmiste. On est loin de la catastrophe. D’autant que l’Institut royal météorologique annonce de la pluie pour cette semaine, » indique le cabinet de Carlo Di Antonio (CDH). Cependant, le ministre wallon de l’Environnement a décrété deux mesures à prise d’effet immédiate.

Kayaks. Leur circulation était déjà interdite, notamment sur une portion de la Lesse. Vu la baisse du niveau des cours d’eau en Wallonie, cette interdiction est généralisée dès ce lundi après-midi et restera en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Cette décision tombe sous le sens : il est devenu difficile de pratiquer ce sport sans racler le sol à de nombreux endroits, ce qui occasionne des dégâts aux kayaks, constatent les loueurs. Il est aussi à craindre que la faune et la flore pâtissent de ce sport très populaire en été.

Eau potable. Neuf communes vont se voir signifier la nécessité de consommer l’eau courante avec parcimonie pour prévenir toute pénurie. Il s’agit de Beauraing, Durbuy, Ferrières, Floreffe, Gesves, Houyet, Ohey, Sprimont et Vielsalm. Elles rejoignent six autres communes déjà sous restriction : Gouvy, Havelange, Hotton, Rochefort, Somme-Leuze et Stoumont. Leurs habitants sont priés de ne pas arroser leur pelouse, de laver leur voiture ou de remplir leur piscine. Cela dit, souligne le cabinet du ministre Di Antonio, la Wallonie dispose encore de bonnes réserves en eau. « Elles sont loin d’être épuisées. »

Pêche. Par ailleurs, peu avant la réunion de crise, René Collin, ministre wallon de la Nature, a décidé d’interdire temporairement la pêche dans toutes les eaux vives, à l’exception du bassin de la Dyle-Gette. Il en va en effet du maintien des populations piscicoles en cette période de fortes chaleurs. Cette interdiction ne frappe pas les eaux calmes et mixtes, du moins pour le moment.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo