Accueil Culture Musiques

«Aller voir un concert de rock, c’est comme aller au cinéma»

En six ans, BRNS (prononcer « Brains ») a vu le paysage musical se transformer. Pour ces pros du grand écart musical, l’offre de concerts rock s’est aseptisée. Ils se produisent cette semaine au petit Donkey Rock Festival. Entretien.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Il y a six ans, BRNS débarquait avec le tube indé « Mexico » qui les installait comme relève de la scène rock du royaume. Depuis, Instagram, hip-hop, salles de concerts aseptisées et Spotify, le paysage musical a changé. Etat des lieux avec Antoine Meersseman (basse) et Diego Leyder (guitare).

Dès vos débuts, votre stratégie a été de tourner tout le temps, partout en Europe, souvent à perte, afin de vous faire connaître. Est-ce que ça a fini par payer ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs