#MyCameraIsMyWeapon: le hashtag des femmes iraniennes devenu viral

© AFP
© AFP

C’est sur les réseaux sociaux que les femmes iraniennes continuent leur combat contre le port obligatoire du voile. De plus en plus de citoyennes s’opposent à la loi sur le « hijab », instaurée par la République islamique d’Iran en 1979.

Elles dénoncent le harcèlement qu’elles subissent chaque jour par la police des mœurs vis-à-vis de leur tenue vestimentaire. Pour se défendre, elles utilisent le hashtag #MyCameraIsMyWeapon (« Ma caméra est mon arme ») sur les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou Instagram. Il est souvent accompagné de vidéos où l’on voit des femmes se faire interpeller. Le but est de montrer publiquement ces violences. Les femmes sont donc incitées à prendre leur smartphone et filmer à chaque fois qu’elles sont victimes d’abus.

Ce mouvement a été lancé le 15 avril par la journaliste et féministe Masih Alinejad, connue pour ses combats pour le droit de la femme en Iran. Ce hashtag fait suite au mouvement « White Wednesdays » pour la lutte contre le port obligatoire du voile, le « hijab ».

Déjà en 2014, la journaliste iranienne avait créé une page, « My Stealthy Freedom » (« Ma liberté furtive »). Elle y invitait les femmes à se prendre en photo sans leur voile et à la poster sur Facebook. Des centaines de témoignage que les femmes espèrent suffisants pour faire changer les mentalités en Iran.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous