Accueil Sports Football Football belge Standard

Mehdi Carcela prend deux matches de suspension par la Commission des litiges

Le Standard peut faire appel de cette décision. Le milieu offensif droit des Rouches est sanctionné après son vilain geste sur Boljevic en fin de match face à Saint-Trond.

Temps de lecture: 2 min

Mehdi Carcela ne jouera pas contre le Cercle ni à Lokeren. Telle est la décision de la Commission des litiges qui lui a infligé deux rencontres de suspension pour son exclusion à Waasland. Evidemment, le Standard peut encore faire appel.

La saison dernière, en raison d’un match européen, la Commission des litiges avait reporté une audience concernant un coup de pied volontaire de Lukasz Teodorczyk. Le parquet ayant proposé trois semaines de suspension à Mehdi Carcela pour son exclusion à Waasland-Beveren, le Standard avait lui aussi demandé le report puisque le club principautaire affrontait l’Ajax. Mais la fédération s’y était opposée en précisant que la demande devait être faite devant la Commission des litiges.

Finalement, sur base du rapport de l’arbitre, le Standard n’a pas réitéré sa demande. Et après avoir entendu le parquet fédéral confirmant sa demande de trois semaines de suspension (plus 300 euros d’amende), Pierre Locht, en l’absence du joueur, a pris sa défense. « Sur base du rapport de l’arbitre, le débat n’est pas factuel mais bien juridique » a-t-il expliqué. Pourquoi ? Parce que depuis cette saison, il existe un tableau indicatif des peines requises par type d’exclusion. La première question soulevée est de se demander s’il a été approuvé par la Pro League ? Réponse de la Commission : il a été publié dans la Vie sportive.

Pourquoi cette demande ? Parce que c’est sur la base de ce tableau que le parquet a requis trois matchs pour ce qui est qualifié de « faute grossière ». Or, dans son rapport, l’arbitre ne reconnaît aucune violence ou brutalité dans le geste, ce qui exclut le terme de « faute grossière » pour le Standard. Mais la Commission a estimé qu’en le touchant au niveau du genou, Carcela avait mis l’intégrité physique de son adversaire en danger. Donc c’est une faute grossière pour elle. En revanche, en retenant le fait que l’intensité du geste était faible, elle a condamné le Marocain à la peine minimale prévue dans ce cas : à savoir 2 matches et 2000 euros d’amende.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Rahier Pierre, mercredi 8 août 2018, 0:23

    Une faute grossière ? Ça veut dire quoi ? L'adjectif "grossier" a tellement de significations que l'expression "faute grossière" utilisée dans le cadre d'une rencontre de football ne... signifie rien ou tout ce que l'on veut.

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb