Accueil Économie Mobilité

Brussels Airport: des «e-gates» assez peu efficaces

Des files se forment souvent au contrôle frontière non-Schengen. Les portiques automatiques (2,4 millions) tombent souvent en panne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Fin juillet, de longues files se sont formées avant le contrôle d’identité à l’arrivée des vols hors Schengen à l’aéroport de Bruxelles. Photo à l’appui, un journaliste du Soir diffusait sur les réseaux sociaux une file d’attente de plusieurs centaines de personnes. En cause, une fois encore, les portiques de contrôles automatisés (e-gate) dont l’efficacité pose problème depuis leur installation. Il n’y a pas que le simple constat des habitués : les six portiques de contrôle des documents d’identité (carte ou passeport) ne fonctionnent jamais tous les six en même temps, du personnel doit sans cesse intervenir pour faire passer les gens, intervenir sur les machines… Le président du syndical libéral (SLFP) à la police fédérale, Vincent Gilles, confirme : « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs