Squeezie dénonce les abus sexuels pratiqués par des Youtubeurs

Le youtuber Squeezie
Le youtuber Squeezie - © D.R.

Le post a fait l’effet d’une bombe. Lundi soir, le vidéaste Lucas Hauchard, plus connu sous le pseudonyme Squeezie, a voulu mettre en lumière un tabou dans le milieu de Youtube : l’abus sexuel sur des jeunes fans.

« Les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu’ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit » a-t-il écrit en ne citant aucun nom. « La vérité finit toujours par éclater ».

Il n’a pas fallu longtemps aux internautes pour réagir. À peine la déclaration postée sur le compte, qui possède plus de cinq millions de followers, a émergé un hashtag : #BalanceTonYoutubeur.

Parmi les nombreuses mentions qui accompagnent le hashtag, il est difficile de déceler un mouvement uniforme. On trouve des tweets potaches, parodiques, mais aussi des tweets plus sérieux. Parmi ceux-ci, beaucoup de messages anonymes, dénonçant des vidéastes dont on ne connaît pas le nom. D’autres n’hésitent pas à donner des noms, et celui qui revient le plus souvent est celui de Norman Thavaud, un autre Youtuber star.

Face à ce déferlement, Squeezie a tenu à calmer le jeu dans un second tweet : « Je voulais dans un 1er temps mettre un doigt sur ces pratiques et inciter les concernés à vite arrêter. Traiter ce sujet est complexe et nécessite du temps… ».

La brèche est ouverte, reste à savoir si cela se soldera par des poursuites judiciaires, comme avec l’affaire Weinstein. En France comme en Belgique, aucun YouTubeur n’a encore été condamné pour ce genre de pratiques. Aux États-Unis, par contre, un célèbre youtubeur a été arrêté pour ce motif en 2017. Âgé de 24 ans, le vidéaste a été condamné pour avoir demandé des photos dénudées ou avoir eu des relations sexuelles avec des mineures.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous