Accueil Belgique Politique

Paul Magnette candidat aux Européennes en France? Il n’exclut rien

Le PS français lui offre la tête de liste aux Européennes de 2019. Paul Magnette explique au « Soir » : « Je suis flatté, je me concentre sur les communales, je parlerai de cela dans mon parti, je veux être candidat là où c’est le plus utile ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

En vacances au pays des champions du monde, Paul Magnette confirme au « Soir » : « Oui, j’ai bien reçu une proposition du PS français, avec un certain étonnement je l’avoue, car ils me proposent la première place sur leur liste européenne, pas moins ». C’est une information du Figaro. Le quotidien écrivait mardi qu’Olivier Faure, premier secrétaire (président, chez nous) d’un PS sonné après la défaite aux présidentielles et l’hécatombe aux législatives en 2017, « testait » une idée pas banale : organiser une sorte de « gigantesque mercato » pour ce qui concerne les candidats socialistes aux élections européennes du 26 mai 2019.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Serge Vandeput, mercredi 8 août 2018, 17:53

    Les socialistes en Europe, cela ne représente plus rien. Les pauvres sont en pleine décadence et ce n'est pas fini. Heureusement qu'ils ont encore les Wallons de Liège et de Charleroi qui votent pour eux, mais eux aussi seront un jour assez intelligent pour découvrir l'arnaque.

  • Posté par Remi Baeyens, mercredi 8 août 2018, 13:28

    Encore une inféodation à la France? Ces politiciens francophones attaquent la NVA mais qui sont les séparatistes?

  • Posté par Lucas Danièle, mercredi 8 août 2018, 11:33

    A tous les trolls ci-dessous: Il vous fait peur, hein, Paul Magnette? Vous le savez excellent, incorruptible, irréprochable. Il avait tenu parole et s'était tenu à sa commune comme promis, il avait donc disparu des Unes des journaux. Il est contre le cumul des mandats et, comme de nouvelles élections législatives se profilent à l'horizon, vous trembliez qu'il se présente comme député (avec plus que de fortes chances de gagner et même, peut-être de devenir ministre/de remplacer E. di Rupo comme président du PS). 'Qu'il aille en France, on en sera débarrassé' dit l'un, '....en Papouasie' dit l'autre....Je vous ferai remarquer qu'on le cite comme exemple de droiture et d'honnêteté politique dans des journaux étrangers cimme le 'Guardian' en Angleterre... Personnellement, je préférerais qu'il reste en Belgique pour y faire une carrière socialiste au niveau de P.H. Spaak. Il en a l'étoffe et la rectitude.

  • Posté par Lucas Danièle, mercredi 8 août 2018, 15:15

    A Paul Van Obberghen: Vous êtes soit mal informé, soit malhonnête, Monsieur (par charité, je choisis la première option). Ce n'est qu'APRES les élections précédentes,, c'est-à-dire AVANT l'engagement des socialistes de renoncer au cumul des mandats, que Paul Magnette a renoncé à sa fonction de député pour s'en tenir à son poste de bourgmestre de Charleroi. Pour la formation de gouvernement wallon avant celle du Fédéral, vous n'avez pas TORT (lettres capitales pour vous faire remarquer que ce mot n'est pas dérivé du verbe 'tordre' :-)), mais le Fédéral prenait tellement de temps à se décider que les Wallons ont voulu ne pas perdre ce temps sans décisions prises.

  • Posté par Lucas Danièle, mercredi 8 août 2018, 14:30

    A Paul Van Obberghen: Vous êtes soit mal informé, soit malhonnête, Monsieur (par charité, je choisis la première option). Ce n'est qu'APRES les élections précédentes,, c'est-à-dire AVANT l'engagement des socialistes de renoncer au cumul des mandats, que Paul Magnette a renoncé à sa fonction de député pour s'en tenir à son poste de bourgmestre de Charleroi. Pour la formation de gouvernement wallon avant celle du Fédéral, vous n'avez pas TORT (lettres capitales pour vous faire remarquer que ce mot n'est pas dérivé du verbe 'tordre' :-)), mais le Fédéral prenait tellement de temps à se décider que les Wallons ont voulu ne pas perdre ce temps sans décisions prises.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs