Accueil Monde Afrique

RD Congo: Joseph Kabila a passé deux années à gagner du temps

Ce mercredi, c’est la date-butoir pour le dépôt des candidatures à la présidentielle en République démocratique du Congo. Retour sur deux années d’incertitudes, de chaos et de manœuvres dilatoires qui ont bousculé la scène politique à Kinshasa. Avec, au centre du jeu, un chef de l’Etat - Joseph Kabila - plus énigmatique que jamais.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Toujours ça de pris… Tel pourrait être le résumé lapidaire des deux années de « rabiot » obtenues par le président Kabila et les siens après l’accord dit de la Saint-Sylvestre, conclu grâce à la médiation des évêques congolais le dernier jour de l’année 2016. Alors que la date-butoir tombe mercredi pour le dépôt des candidatures, les partisans de Kabila ont annoncé mardi soir qu’ils donneraient le nom de leur candidat à l’élection mercredi. « L’oiseau rare sera connu tôt le matin, à l’aurore », a déclaré M. Mende joint à la sortie de la réunion dans une résidence du chef de l’Etat.

Faut-il rappeler que fin 2016, le Congo était en ébullition : la promesse d’organiser des élections en 2016 n’avait pas été tenue, faute de volonté politique et de moyens et aussi parce que nul, ni dans la majorité ni dans l’opposition, n’était réellement prêt à affronter l’électeur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 8 août 2018, 0:18

    Que 2 ans?

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs