Accueil Monde Afrique

Ramazani, le dauphin de Kabila, homme de l’ombre et de réseaux

Kabila a respecté son engagement de ne pas se représenter. Son dauphin est un homme relativement peu connu à l’extérieur du pays, mais ayant gravi méthodiquement tous les échelons du pouvoir. Portrait.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

La présentation d’Emmanuel Shadary Ramazani comme candidat du Front commun pour le Congo, la plate-forme constituée autour de la majorité présidentielle, a commencé par surprendre, par susciter des commentaires en sens divers : « tout ça pour ça », « un homme de l’ombre », « Le Medvedev de Kabila/ Poutine »… Il est vrai que le secret avait été bien gardé et la mise en scène opaque à souhait. Aà la veille du délai fixé pour le dépôt des candidatures à l’élection présidentielle, les représentants de la majorité avaient été convoqués à Kingakati, la ferme du président Kabila, pour une ultime réunion dont rien ne filtra, les portables ayant été coupés et les réseaux sociaux désactivés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs