Accueil Belgique Politique

Paul Magnette, candidat multidimensionnel

Le socialiste carolo est sollicité par le PS français mais devrait bel et bien livrer bataille chez nous en 2019, où son apport sera capital. A quelle place ? Dans quel rôle ? On se perd en conjectures...

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Personne n’est irremplaçable, mais le PS peut-il se passer de Paul Magnette ? La réponse est non si l’objectif est d’optimaliser les chances du parti en 2019.

On connaît la situation : l’éviction du fédéral en 2014, de Wallonie en 2017, les « affaires » au passage, l’usure du pouvoir, les affres de la gauche social-démocrate en Europe en règle générale… Tout cela s’est traduit pas un affaissement tendanciel du PS dans les sondages. En dépit d’une opération « Chantier des idées » enrichissante idéologiquement, et d’une réforme statutaire (le décumul) modernisatrice, le sort du parti dans l’isoloir reste incertain. Les communales du 14 octobre, où la proximité pèsera lourd, pourraient lui permettre de retrouver du tonus, et le relancer dans la ligne droite avant les fédérales-régionales-européennes du 26 mai 2019. Mais c’est un pari, et ça reste fragile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs