Accueil Météo

Foudre, orage, averse orageuse, tonnerre: comment s’y retrouver

Pour décrire les récentes intempéries survenues sur le pays, beaucoup de termes différents ont été utilisés. Au fil des articles et des flashs infos, il devient facile de perdre son latin. « Le Soir » vous propose de revenir sur le sens de ces quelques mots-clés.

Temps de lecture: 3 min

Cette semaine, la météo a été plutôt capricieuse en Belgique. Après les fortes chaleurs, ce sont les épisodes orageux qui ont fait parler d’eux. Mais quelle est la différence entre un orage et une « averse orageuse »  ? Entre l’éclair, le tonnerre et l’orage ? Contacté par « Le Soir », Luc Debontridder, climatologue à l’Institut Royal Météorologique (IRM), nous apporte quelques précisions.

► Orage

« Un orage, c’est simplement la production d’une multitude de décharges électriques, qui proviennent principalement du cumulonimbus, le plus gros type de nuage. On peut facilement le repérer à sa grande hauteur. C’est le plus imposant mais aussi le plus dangereux. Les orages se produisent quand l’air est instable, comme ces derniers jours où il a fait particulièrement chaud et lourd. Leur arrivée n’est donc pas exceptionnelle pour le mois d’août ».

► Foudre

« C’est le nom commun que l’on donne à ces fameuses décharges électriques, qui peuvent être très nombreuses selon l’intensité de l’orage. C’est souvent la cause principale des dégâts matériels et humains. Il existe une méthode simple pour déterminer si on se situe près de la foudre ou non. il suffit de prêter attention à l’éclair et au tonnerre ».

► Éclair et tonnerre

« Ce sont des ingrédients indissociables de la foudre, et par extension. L’éclair est le flash lumineux qui permet de déterminer l’orage. Le tonnerre, c’est le son que produit la foudre quand elle a frappé. Il y a une colonne d’air qui se forme et qui chauffe anormalement vite. D’où cette espèce de craquement. Si l’on compte le nombre de secondes qui s’écoule entre la vision de l’éclair et le bruit du tonnerre, et qu’on divise par 3, on a une bonne indication du nombre de kilomètres qui nous sépare de la foudre ».

► Averse orageuse

« Un orage n’est pas forcément accompagné de fortes pluies. Cela peut être deux éléments distincts. L’averse, pour rappel, est une pluie intense, qui dure un peu moins d’une heure. Cependant, ces deux phénomènes viennent du même nuage, donc il est fort probable qu’une averse se produisant dans une atmosphère assez instable produise un orage. Ces averses d’orage peuvent aussi s’accompagner de rafales de vent et de grêle, quand le taux d’humidité est élevé ».

► Les prévisions météo dans votre région

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Météo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko