Accueil Société Régions Bruxelles

Arnaud Pinxteren: «Pour garder la classe moyenne, il faut un mobility shift»

Le gouvernement bruxellois mise sur son tax shift pour attirer la classe moyenne. Pour Arnaud Pinxteren, le vrai challenge se situe au niveau de la mobilité. Entretien

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Arnaud Pinxteren est député Ecolo au Parlement régional. Alors qu’un gros volet du « tax shift » (réforme fiscale) vient d’être adopté en commission, il tient à attirer l’attention sur la qualité de vie des Bruxellois et invite à la réflexion. Car, selon lui, l’urgence est ailleurs…

« L’objectif annoncé de ce tax shift est de maintenir la classe moyenne à Bruxelles. Ce n’est pas avec quelques cadeaux fiscaux, certes appréciables, qu’on va résoudre tous les problèmes des Bruxellois ! Pour Ecolo, il faut davantage travailler sur le cadre de vie. J’ai compilé une série de chiffres qui en disent long, sur le bruit, la qualité de l’air et la mobilité.

Qu’est-ce que ça donne ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs