Accueil Société

Pourquoi les femmes se tournent de plus en plus vers la «green contraception»

Entre les craintes de thrombose, souvent infondées, et l’envie d’un corps sans hormones additives, de nombreuses femmes se tournent vers une contraception plus « écolo ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

J e ne voulais plus prendre la pilule. Trop peur que mon corps change avec les hormones : ce n’est pas naturel. Mais j’avais besoin d’une contraception. Alors j’ai demandé à d’autres filles autour de moi… Beaucoup avaient choisi le stérilet depuis peu. Je me suis renseignée auprès de ma gynéco et puis je me suis fait poser un dispositif intra-utérin en cuivre (DIU). »

Comme Sarah, âgée de 23 ans, 48 % des femmes ont changé de contraception ces dernières années. L’enquête menée par Solidaris fin 2017 auprès de 4.600 sondées le confirme : en sept ans, la crainte des effets secondaires des méthodes contraceptives a augmenté de 24 %. Les risques pour la santé sont de plus en plus invoqués dans les témoignages recueillis. Actuellement, les femmes sont 56 % à être inquiètes de la composition hormonale de certains contraceptifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs