Accueil Monde Afrique

Crise politique au Congo: la Belgique «souligne l’importance d’un processus électoral crédible et inclusif»

Les Affaires étrangères ont réagi à l’annonce président Kabila qui a choisi l’ex-ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat à sa succession à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre.

Temps de lecture: 1 min

La Belgique « souligne l’importance d’un processus électoral réellement crédible et inclusif, conformément à la Constitution et à l’accord de la Saint-Sylvestre de décembre 2016 », ont réagi jeudi soir les Affaires étrangères, au lendemain de l’annonce du président Kabila. Ce dernier a indiqué avoir choisi l’ex-ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat à sa succession à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre.

La Belgique « se félicite que le président actuel, Joseph Kabila Kabange, renonce ainsi à un troisième mandat, comme le stipulent la Constitution et l’accord de la Saint-Sylvestre de décembre 2016 », soulignent les Affaires étrangères dans un communiqué.

Un processus électoral « réellement crédible et inclusif (…) devrait permettre à tous les Congolais d’y participer et d’élire librement le candidat de leur choix », poursuit-on.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une