Le nouveau salaire de Thibaut Courtois a été révélé et il est généreux

Thibaut Courtois, la dernière recrue du Real Madrid, n’est pas encore certain de son numéro de vareuse dans le club de la capitale espagnole. Les maillots du club mentionnent son nom mais aucun numéro n’apparaît. En effet, le Diable Rouge n’est pas encore assuré de sa place de Nº1, lui qui entre en compétition avec Keylor Navas, un des artisans du succès madrilène depuis trois saisons.

« Je n’ai reçu aucune garantie »

Le Belge n’a pas peur et affirme être prêt à gagner sa place dans la hiérarchie. « C’est l’affaire du club. Est-ce que je connais Navas ? J’ai déjà échangé quelques mots avec lui dans le passé. J’ai beaucoup de respect pour lui. C’est un très bon gardien et il a gagné de nombreux trophées ici. Je n’ai reçu aucune garantie, bien sûr que non. Il n’est pas illogique que le Real Madrid veuille avoir deux bons gardiens dans ses rangs », a-t-il déclaré. Quant à son numéro, le Nº1 belge « ne pense pas que le nombre soit important », lui qui a notamment porté le numéro 13 à Chelsea.

Sept millions d’euros nets par an

Il a également tenu à rappeler que jouer avec le Real Madrid était pour lui un rêve. Un rêve qui s’accompagnera d’ailleurs d’un salaire généreux, lui qui touchera un cachet de sept millions d’euros nets par an durant les six années de son contrat. Les sommes astronomiques échangées dans ce milieu depuis quelques années n’en finissent plus d’affoler les compteurs. Le Real Madrid a payé 35 millions d’euros pour s’attacher les services du Belge, le prêt d’un an du milieu de terrain Mateo Kovacic entrant également dans l’opération. De leur côté, Chelsea a dépensé 80 millions afin d’attirer le jeune gardien espagnol Kepa Arrizabalaga, faisant de lui le gardien le plus cher du monde.

À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. A la présidence, Olivier Chastel a accepté le jeu de rôles avec son ami Charles. «
Je ne me suis jamais dit que j’étais le maître absolu du MR.
»

    Chastel, le politique qui ne voulait être ni ministre ni président

  2. Environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace ont été découvertes profanées mardi.

    Antisémitisme en France: «Les rassemblements, c’est bien mais est-ce que ce sera utile? Non»

  3. PEOPLE-LAGERFELD_

    Décès de Lagerfeld: la quête du Saint Karl a pris fin

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 19: et si nos animaux aussi se mettaient au défi?

    Par Louise Tessier

    Sous-produits d’animaux, additifs, sucres… Si notre alimentation est parfois remplie de produits douteux, les croquettes pour chiens et chats achetées dans les grandes surfaces cachent aussi de belles surprises. Selon une étude du vétérinaire belge Gérard Lippert, les chiens qui ne mangent que des aliments industriels vivent en moyenne trois ans de moins que les autres. Ah oui, quand même.

    Si je n’ai actuellement pas d’animaux à la maison, je me suis dis que le sujet valait tout de même le coup d’être abordé pour le million de ménages belges qui, eux, ont une boule de poils. En Belgique, la population estimée de chats est de 2,2 millions, et le nombre de chiens approche les 1,5 million selon les chiffres de 2013 ! Un sacré business pour l’industrie de la pet food.

    Face aux croquettes pleines d’ingrédients mystérieux, une nouvelle mode d’alimentation naturelle appelée BARF a fait surface. Par...

    Lire la suite

  • Charles Michel assume Charles Michel

    Personne ne pourra dire que Charles Michel s’est débiné, qu’il a laissé à d’autres le soin de porter le bilan de ce gouvernement si particulier et si controversé dans le camp francophone.

    Son parti ne devra pas assumer pour lui cette participation totalement minoritaire au fédéral. Ni d’avoir été le compagnon de route fidèle et enthousiaste (encore aujourd’hui) de la N-VA. C’est lui, Charles Michel, Premier ministre et président de parti, qui fera le « job ». L’opposition rêve de le mettre...

    Lire la suite