Accueil Société Régions Liège

La Ville de Liège adopte une politique «anti-harcèlement» pour le 15 août

Les festivités seront le théâtre d’une campagne de sensibilisation. Des stands de prévention seront dressés en divers endroits.

Temps de lecture: 2 min

C’est une première et celle-ci est sans doute marquée par les campagnes #metoo qui prolifèrent depuis plusieurs mois. Et heureusement ! La Ville de Liège adopte une politique anti-harcèlement. Et celle-ci sera effective dès la fête du 15 août en Outremeuse. « Nous profitons du 15 août pour toucher un maximum de personnes et les sensibiliser, explique Manon Reynders, gestionnaire de projet au Plan de prévention de la Ville. Nous œuvrons pour une vie festive plus respectueuse et conviviale, notamment dans le Carré.  »

Une femme sur six affirme avoir été victime de harcèlement lors d’un festival. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par l’ONG Plan international Belgique. Les faits concernent entre autres des attouchements, des frottements, des abus de l’état d’ivresse de la victime ou des insultes sexistes. En outre, près de 40 % des personnes qui ont été témoins d’agressions avouent s’être simplement éloignées sans réagir.

De la prévention sur internet

A l’heure où les festivités se préparent dans le quartier de Tchantchès, le Plan de prévention de la Ville de Liège lance l’opération « Stop Harcèlement », une campagne de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu festif en encourageant les témoins et les victimes à réagir contre ces comportements inacceptables.

Comment la Ville va-t-elle procéder ? Avec des stands de prévention le jour des festivités dans le quartier Outremeuse de Liège, des bons conseils seront donnés aux fêtards le 15 août de 14 à 19 heures sur le village de la prévention, situé sur le boulevard Saucy. « Des agents communaux distribueront des flyers explicatifs de ce qu’est le harcèlement et donneront des conseils sur la manière dont il faut réagir si le cas se présente, on conseille d’ignorer, de se rendre dans un lieu sécurisé et d’appeler à l’aide », précise Manon Reynders. Des messages seront également diffusés sur les grands écrans.

Par ailleurs, dès cette fin de semaine, les internautes sont encouragés à partager sur les réseaux sociaux des messages de prévention via un GIF animé reprenant les visuels de la campagne. Pour sensibiliser une couche jeune de la population active sur les réseaux sociaux.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo