Accueil Sports Football Football belge Charleroi

Charleroi s’installe mais court encore derrière son statut de grand

Anderlecht, Bruges et le Standard sont intouchables. Mais juste derrière, aux côtés de Gand et de Genk, il y a une place à prendre. Que se disputent Zulte Waregem et Charleroi. Six ans après la reprise par le duo Debecq-Bayat, le Sporting est un club sain et reconnu mais qui paie peut-être un certain conservatisme sportif.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Cela fait quelques mois maintenant que Mehdi Bayat – entre la gestion de son mercato, ses incessants aller et retour en Russie durant le Mondial et ses nombreuses réunions tant à la Pro League qu’à la Fédération – planche sur la rédaction d’un nouveau plan de développement du Sporting. Lequel succédera à son fameux « 3-6-9 », qui prévoyait la stabilisation (sportive mais aussi et surtout financière), puis l’installation dans le subtop du Sporting. En six années à la tête du club, l’administrateur-délégué a largement réussi son premier pari mais n’a pas encore tout à fait atteint ses objectifs quant au second. Et ce malgré les trois participations aux Playoffs 1 lors des quatre dernières saisons.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Charleroi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs