Accueil

Un tour de pédale et puis s’en va

Les vélos de Gobee.bike ont tenu trois mois en libre-service dans la capitale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Trois mois. C’est le temps qu’il aura fallu à la société Gobee.bike pour arriver et repartir de la capitale. A peine déployés, les vélos verts en libre-service, que le client pouvait réserver grâce à une application, ont été retirés des rues de Bruxelles en début d’année. En cause ? Le vandalisme qui a eu raison du service d’abord lancé en Chine. « Les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter », annonçait la société en début d’année. Au revoir Reims, Lille et Bruxelles, où elle avait pourtant déployé des dizaines de deux-roues.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs