Accueil

Les professionnels inquiets

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Si des sécheresses comme celle de cette année se font encore rares, l’éventualité que leur fréquence augmente inquiète plus d’un professionnel.« A terme, si ce genre d’épisode de sécheresse intense se reproduit trop souvent, nous devrons faire évoluer la gamme de produits végétaux que l’on plantera. Nos plantes actuelles ne seront pas adaptées », anticipe la secrétaire générale de la fédération wallonne horticole.

Côté fruits, la poire Conférence – qui représente 95 % de la production belge de poires – pourrait quant à elle voir son poids diminuer, au profit d’autres variétés : « Le poirier Conférence est sensible aux fortes chaleurs, raison pour laquelle il n’est pas cultivé dans le sud de l’Europe. Si ces phénomènes de canicule deviennent réguliers, il faudra s’adapter », estime pour sa part Olivier Warnier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs