Accueil Sports Autres sports

Euro de BMX: coup d’arrêt pour Elke Van Hoof, éliminée en demi-finale

Déception pour Van Hoof, qui était attendue en finale.

Temps de lecture: 2 min

Coup de bambou pour l’équipe belge de BMX. Si les éliminations de Ruben Gommers et Matthijs Verhoeven au stade des huitièmes de finale étaient somme toute attendues, compte tenu de la qualité de l’opposition dans les épreuves masculines (Elias Verbinnen, Marnicq Janssens et Wouter Segers avaient déjà disparu la veille), l’on attendait bien plus d’Elke Van Hoof.

La Campinoise (26 ans) avait posé ses pneus sur les pistes de Knightwood Park pour tracer sa route vers la finale, vers le podium plus précisément, elle qui a déjà été sacrée championne d’Europe par le passé (2015) et avait encore été argentée l’an dernier dans cette compétition.

Mais malgré un départ de qualité (habituellement son talon d’Achille), la cycliste originaire de Mol (élite sportive au sein de la Défense nationale, à Leopoldsburg) s’est égarée en route et rapidement compris que le ticket pour la finale s’envolait dans le ciel de Glasgow.

Sur une piste assez longue, exigeante, Elke Van Hoof s’est en effet retrouvée en dernière position à la sortie du premier virage, compromettant toutes ses chances de qualification. « Mauvais choix de trajectoire, stratégie pas payante alors pourtant que j’étais bien sortie des plots de départ  » grimaçait la quintuple championne de Belgique de la spécialité, deux fois lauréate de la Coupe d’Europe.

La Campinoise s’est finalement classée sixième de sa série (41.320), alors que seules les quatre premières concurrentes empochaient un ticket qualificatif. Coup d’arrêt, inattendu. « Je vais analyser la course à tête reposée puis me remettre au travail, avec les prochains Mondiaux (à Heusden-Zolder en 2019) les JO de Tokyo (2020) en point de mire bien sûr. »

À la décharge de la « rideuse » de Mol, les derniers mois ont il est vrai été entachés par plusieurs blessures, à l’épaule (déchirure ligamentaire) puis au coude (tennis-elbow dû à la compensation), ce qui a contrarié sa préparation physique et surtout, a mentalement fragilisé l’athlète olympique (6e à Rio).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb