Accueil Culture Musiques

La Roque d’Anthéron demeure terre d’élection des claviéristes

Le festival français de musique se poursuit jusqu’au 18 août.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A 38 ans, le Festival de La Roque d’Anthéron s’avance allégrement vers ses 40 ans. Il demeure cet incroyable vivier de jeunes talents et offre un reflet vivant des tendances de l’interprétation des claviéristes. C’est ici plus que partout ailleurs que les pianistes ont initié leur reconquête de Bach, réservé aux clavecins par les baroqueux. C’est ici que, timidement encore, l’improvisation retrouve ses droits, qu’elle n’aurait jamais dû perdre, et que viennent irriguer les gloires du jazz, à commencer par Brad Mehldau cette année.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Plaisant Thierry, dimanche 12 août 2018, 21:00

    Qui n'est jamais allé à La Roque ne peux s'imaginer. J'ai eu la chance d'y aller il y a 40 ans aux débuts du festival ... J'ai assisté éberlué à un concert de Chick Corea... Bruissement cigales et musique...

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs