Accueil Monde

Les suprémacistes blancs rouvrent la plaie de Charlottesville

L’ultra-droite américaine tenait dimanche un rassemblement un an après les affrontements en Virginie qui avait fait trois morts. Plus tôt dans l’après-midi, des militants anti-racistes organisaient une contre-manifestation. La société américaine se polarise.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Depuis New York,

Depuis son paisible parcours de golf de Bedminster, dans le New Jersey, où il achève ses vacances, Donald Trump peut se féliciter d’avoir déserté la capitale et ses remous politiques. Washington se trouvait ce dimanche en état de siège. Un an jour pour jour après les tragiques affrontements de Charlottesville en Virginie qui ont fait trois morts. Un rassemblement de suprémacistes blancs, sympathisants néonazis et négationnistes, dont l’ex-« Grand sorcier » du Ku Klux Klan David Duke, s’est tenu dans l’après-midi, sous les fenêtres de la Maison Blanche, dans le Lafayette Park jouxtant Pennsylvania Avenue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs