Accueil Monde États-Unis

Une poignée de néonazis à Washington, un an après les incidents meurtriers de Charlottesville (vidéo)

Pour empêcher tout contact entre manifestants et contre-manifestants, un important dispositif policier avait été mis en place, avec plusieurs artères interdites à la circulation.

Temps de lecture: 2 min

Une poignée seulement de néonazis s’est rassemblée dimanche devant la Maison Blanche, sous surveillance policière renforcée et face à des centaines de contre-manifestants, un an après les incidents meurtriers de Charlottesville.

Ils avaient reçu l’autorisation pour un cortège de 400 personnes mais seule une vingtaine de suprémacistes blancs sont arrivés dans l’après-midi au square Lafayette, après avoir marché depuis une station de métro du centre de Washington.

Parmi eux figuraient Jason Kessler, organisateur de l’événement et déjà à l’origine du rassemblement de l’an dernier à Charlottesville.

Invalid Scald ID.

Les manifestants ont été accueillis par au moins 300 militants antiracistes qui leur ont crié « Honte à vous » et « Partez de ma ville ».

La ville de Washington avait accordé à l’organisation informelle « Unite the Right », à l’origine du rassemblement de Charlottesville (Virginie) en 2017, un créneau de 17h30 à 19h30, mais le groupe de manifestants a quitté les lieux aux environs de 18h.

Empêcher tout contact

Pour empêcher tout contact entre manifestants et contre-manifestants, un important dispositif policier avait été mis en place, avec plusieurs artères interdites à la circulation.

Après le départ des sympathisants d’extrême droite, la police a eu recours à des gaz lacrymogènes pour disperser une partie des militants « antifa », qui ont fini par quitter les lieux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une