Accueil Monde Europe

Migrants: SOS Méditerranée «appelle l’ensemble des Etats européens à prendre leurs responsabilités»

141 personnes sont actuellement à bord du navire humanitaire l’Aquarius, mais aucun port n’accepte de les accueillir.

Temps de lecture: 2 min

La présidente de SOS Méditerranée, Sophie Beau, a appelé lundi «  l’ensemble des pays européens à prendre leurs responsabilités » pour trouver un port sûr au navire humanitaire l’Aquarius qui a secouru 141 personnes vendredi. L’Aquarius «  est en position entre Malte et l’île italienne de Lampedusa », a indiqué à l’AFP Mme Beau dont l’association humanitaire a déjà eu deux «  réponses officielles négatives » de la part de Malte et de l’Italie.

«  On demande à l’ensemble des Etats européens de trouver une solution. On les appelle à prendre leurs responsabilités pour trouver un port sûr en Méditerranée », a ajouté Mme Beau selon laquelle la situation actuelle est «  en contradiction la plus totale avec le droit maritime international et tout cela se fait sur le dos de personnes en danger ».

À lire aussi Edito | L’Europe, empire éclaté de la migration

Au cours de deux opérations vendredi, l’Aquarius a récupéré 141 personnes au large des côtes libyennes, dont la moitié sont des enfants et un tiers des femmes, a précisé Mme Beau. Samedi, le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, patron de la Ligue (extrême droite) a déclaré que l’Aquarius, «  propriété d’un armateur allemand avec un pavillon de Gibraltar », «  ne verrait jamais un port italien ».

En juin, l’Aquarius avait récupéré 630 migrants au large de la Libye. Mais l’Italie et Malte avaient refusé de les laisser débarquer. L’odyssée du navire s’était achevée dans le port espagnol de Valence. L’Aquarius est ensuite resté un mois en escale technique à Marseille.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

57 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 13 août 2018, 13:14

    C est eux qui doivent prendre leurs responsabilités aussi longtemps qu on ira les chercher ils viendront mais pour ces ONG c est leur gagné pain,et à force on ne sait plus s occuper de personne

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une