Accueil Société Régions Wallonie

A la découverte de la Wallonie insolite et farfelue

La 30e édition des Journées du patrimoine se déroulera les 8 et 9 septembre

Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Des cryptes, des glacières, des abris anti-atomiques… La Wallonie ne manque pas de lieux intrigants et insolites et pour preuve, la 30e édition des Journées du patrimoine, leur consacrera un week-end entier les 8 et 9 septembre prochain. « Le Patrimoine insolite. Les dessous du Patrimoine », le thème de cette édition 2018 devrait offrir de vrais découvertes aux visiteurs habituels des journées du patrimoine mais aussi à ceux qui, intrigués par ces édifices hors du commun seraient tentés de franchir le pas. Voici une sélection de ces endroits un peu particuliers à découvrir le deuxième week-end de septembre.

1Des endroits bizarres et intrigants En Brabant wallon, une promenade vous fera découvrir des lieux insolites de Nivelles, dont l’abri antiaérien retrouvé lors de la rénovation de la Grand-place, la tour Simone, la glacière de l’hôpital et la Tourette. En Hainaut, partez à l’assaut du jardin envoûtant de l’artiste Watkyne à Ellezelles. A Spa, c’est un autre circuit que l’on vous propose de découvrir, celui des glacières qui est le plus important en Belgique. A Namur, vous découvrirez les sous-sols du palais provincial, aménagés en abri et centre de crise tandis que dans le Luxembourg, la balade vous emmènera à travers le centre contemporain du Luxembourg belge implanté sur le site de Montauban-Buzenol, classé patrimoine exceptionnel de Wallonie.

2 Des lieux plus classiques mais avec des animations originales. L’abbaye cistercienne de Villers-la-Ville en Brabant, fondée en 1146 sous l’impulsion de saint Bernard, constitue un haut lieu historique et touristique de Wallonie. On vous propose de la découvrir les yeux bandés, grâce au toucher, au goût et à l’odorat. A Mons, partez à la découverte des habitants qui s’impliquent dans les personnages du combat du Lumeçon opposant Saint-Georges et le Dragon et qui trouve son épilogue lors du célèbre « Doudou ». Lors de « Naxhelet au Pays des Merveilles », les visiteurs découvriront l’ancien poste avancé du château féodal de Moha en province de Liège, longtemps laissé à l’abandon. A Andenne, les familles se lanceront dans un « escape game » qui prendra pour énigme, l’histoire de la ville. En Luxembourg, c’est également un escape game qui sera proposé dans la tour de la Juniesse à Marche-en-Famenne.

3 Le patrimoine sens dessus dessous D’anciens engins de construction routière perdus dans des casemates… c’est la balade originale proposée à Mons où le musée de la Route a pris place depuis 1985 dans ces anciennes fortifications hollandaises du 19e siècle. A Wavre, le carillon de l’église Saint-Jean-Baptiste et ses 50 cloches, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, sera exceptionnellement accessible au public. Les visiteurs découvriront également le seul abri antiaérien classé au patrimoine wallon, situé sous une ancienne piscine, en plein cœur de Liège. A Hastière en province de Namur, se cachent les vestiges d’un haut-fourneau créé vers 1502-1507. Aujourd’hui, le fourneau de Moniat est l’un des trois derniers préservés en Belgique mais inconnu du public. Bien que décapité vers la fin du 19e s., l’édifice conserve son creuset, l’orifice et la tuyère, ainsi que sa source d’eau. Enfin, en province de Luxembourg, du côté de Chassepierre, on découvre les restes du moulin banal du village dans un imposant massif de l’ère quaternaire, dit de « cron », appelé le « Trou des fées ».

Bien d’autres découvertes étonnantes vous sont proposées à côté de ces quelques exemples, comme des châteaux d’eau transformés en gîte, un habitat groupé dans un ancien charbonnage ou encore des visites guidées à la lampe de poche. Bref, un week-end riche en surprise et étonnement.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Tanghe Michel, mercredi 15 août 2018, 10:21

    Soit nous gardons ces patrimoines cachés, et nos arrières… arrières petits enfants s'étonneront de leur existence lors de leur redécouverte dans un siècle ou deux, soit nous attendons qu'ils soient recouverts de déchets et autres gravats de notre civilisation bien aimée… Existe t'il une bonne solution au problème…

Sur le même sujet (2)

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo