Accueil Monde Proche-Orient

Erdogan accuse les Etats-Unis de vouloir frapper la Turquie «dans le dos»

Le président turc déplore les sanctions économiques imposées par les Etats-Unis vendredi dernier.

Temps de lecture: 2 min

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui impute à un «  complot » américain la chute brutale de la livre turque, a accusé lundi les Etats-Unis de chercher à frapper la Turquie «  dans le dos ». «  D’un côté, vous êtes avec nous dans l’Otan et, de l’autre, vous cherchez à frapper votre partenaire stratégique dans le dos. Une telle chose est-elle acceptable ? », a déclaré M. Erdogan lors d’un discours à Ankara.

«  D’un côté, vous dites être notre partenaire stratégique et, de l’autre, vous nous tirez dans les pieds », a-t-il également déclaré.

La Turquie et les Etats-Unis, deux alliés au sein de l’Otan, traversent une crise diplomatique liée notamment à l’arrestation par Ankara d’un pasteur américain, Andrew Brunson, accusé d’« espionnage » et de « terrorisme ». Exigeant sa libération, les Etats-Unis ont imposé début août des sanctions inédites contre deux ministres turcs. Ankara a répliqué. Ces tensions ont accéléré la chute de la livre turque dont la valeur a fondu de plus de 40 % depuis le début de l’année.

« Terroristes économiques »

Vendredi, la crise diplomatique a franchi un palier supplémentaire lorsque le président américain Donald Trump a annoncé qu’il donnait son accord pour le doublement des taxes à l’importation sur l’acier et l’aluminium turcs, envoyant la livre turque par le fond. «  Adopter une attitude aussi hostile à l’encontre d’un allié au sein de l’Otan (…) n’a aucune explication sensée », a déclaré M. Erdogan, qui s’est aussi efforcé de rassurer les milieux économiques dans son discours.

Dans son discours lundi, M. Erdogan a également vivement attaqué certains internautes accusés de poster sur les réseaux sociaux des commentaires destinés à nuire à l’économie turque. «  Sur les réseaux sociaux, il y a de nombreux terroristes économiques. Notre appareil judiciaire est passé à l’action. Nous leur infligerons le châtiment qu’ils méritent là où nous les attraperons », a déclaré M. Erdogan.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

75 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une