Les sorties cinéma à ne pas manquer cette semaine

Edition numérique des abonnés

Le monde est à toi (Romain Gavras)

Romain Gavras signe une comédie pop barge et hyperdrôle qui remake de façon parodique ses influences US avec un panache tricolore qui a de la gueule. Ça nous réveille des comédies françaises sans saveur et ça fait du bien. Un film pour le fun mais aussi très symptomatique du monde dans lequel on vit. Et sa réalité, qui parle à nos peurs, est proche du cauchemar. Bien vu ! Au sommet d’un casting original, Isabelle Adjani, 62 ans, s’éclate et épate en burkini comme dans l’extravagance. Elle est géniale.

Under the silver lake

Voici un film comme on les aime, qui fait semblant de ne pas avoir l’air, mais qui finit par se dévoiler une fois l’écran redevenu noir de jais. Un faux thriller surréaliste et un vrai film intime sur la fin des illusions adolescentes. Il navigue sans cesse entre fantaisie et réalité et s’appuie sur un humour décalé et de multiples références à la culture pop. Jouissif et touchant.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La grogne est perceptible dans les écoles primaires et maternelles de Wallonie et de Bruxelles.

    Le blues des directeurs des écoles maternelles et primaires

  2. «
La porte de Mme May est ouverte mais son esprit reste fermé
» a réagi un député travailliste à la chambre de Communes ce luni.

    Brexit: Theresa May promet l’impossible

  3. ©IGOR PREYS

    Procès Nemmouche: un retour à l’effroi des premières heures qui ont suivi la tuerie

Chroniques
  • Gilets jaunes - médias: la haine face à la complaisance

    L’autre samedi, en tête du cortège de 7.000 gilets jaunes parisiens, une banderole : «  Le peuple veut la chute du régime !  »

    Respecter l’autre implique qu’on écoute et entende ce qu’il dit. Or, ce qui était dit là était explicite. Plus question de taxe carbone ou de CSG, mais la volonté affirmée d’abattre le pouvoir en place sans recourir, pour ce faire, à des élections.

    «  Macron démission !  » et, au-delà, «  renverser le régime !  ». Lequel ? La République ? La démocratie représentative ? La Ve République ?

    Dans tous les cas, on se retrouve là confronté à une intention « putschiste » avouée. Les leaders improvisés et autoproclamés du mouvement ne le dissimulent nullement, même si la plupart des gilets jaunes, ceux des ronds-points en particulier, n’entendent, eux, qu’exprimer un mal...

    Lire la suite

  • Les directions aussi attendent de la considération

    Un pilote… Vingt casquettes… La fonction de directeur est à l’école fondamentale ce que Rémy Bricka fut dans les années 70-80 à la variété française : un homme-orchestre, capable de jouer d’une demi-douzaine d’instruments en même temps. Et d’en maîtriser bien d’autres. La preuve par l’agenda d’une directrice lundi matin : signer un contrat avec une nouvelle enseignante, recevoir un couple de parents dépassés, répondre aux sollicitations de l’Afsca, gérer un dossier...

    Lire la suite