Accueil Culture Musiques

Brussels Summer Festival: Soviet Suprem, le gros rouge qui clashe

Ambiance grosse blague et choeur de l’armée rouge avec le combo post-soviétique.

Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 1 min

Emmenés par John Lénine et Sylvester Staline, les joyeux drilles de Soviet Suprem ne font pas dans la finesse. Mais ils mettent l’ambiance avec leurs déguisements soviétiques et leur musique aux accents slavo-rock.

Ode moqueuse à Vladimir, remise au goût du jour de la guillotine, tout est bon pour faire danser la foule. Interpellant le public à grands coups de « Kamaraaaaades », ils emportent le morceau avec un mélange incongru entre Madness, Front 242 et Sttellla. Tout en restant constamment fidèle à leur fil rouge. Très rouge.

Par contre si Thérapie Taxi partageait généreusement son rhum, les camarades ont oublié la vodka. C’est donc à la bière que les fans arrosent la « révolution du dance floor » prônée par ces diables rouges chauffant le public avant les Negresses Vertes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une