Accueil Monde Europe

Viaduc effondré à Gênes: les premières victimes ont été identifiées

L’effondrement du pont en Italie a fait 42 morts. Parents, enfants, adolescents : portrait des victimes de la catastrophe.

Temps de lecture: 3 min

Elles sont au nombre de 42. Et le bilan ne fait que s’alourdir. Les identités des victimes de l’effondrement du pont de Gênes en Italie commencent à émerger. Leurs histoires aussi.

Quatre Français sont à compter parmi les victimes. Ils partaient de Montpellier pour rejoindre la Sardaigne. L’une d’elles est Melissa Artus, 22 ans. Elle voulait se rendre à un teknival en Sicile. Elle était accompagnée d’Axelle Place, 24 ans. Les deux jeunes filles ont été identifiées grâce à un bracelet et une boucle d’oreille, selon la presse italienne. La troisième victime serait Nathan Gusman, le compagnon de Melissa. Un quatrième corps a été retrouvé dans la voiture mais n’a pas encore été identifié.

© Melissa Artus et Nathan Gusman / Facebook
© Melissa Artus et Nathan Gusman / Facebook

Un couple qui vivait à Campomorone, au nord de Gênes, et qui était marié depuis quatre ans. Roberto Robbiano et Ersilia Piccinino avaient un fils de huit ans, prénommé Samuel, aussi décédé dans l’effondrement. La famille était sur la route des vacances, par laquelle ils devaient rejoindre la Sardaigne.

© Roberto Robbiano et Ersilia Piccinino 
/ Facebook
© Roberto Robbiano et Ersilia Piccinino / Facebook

Sur les réseaux sociaux, les hommages se multiplient. Des joueurs d’un club de foot amateur, « Genoa Club Portuali Voltri », ont écrit sur Facebook : « Genoa Club Portuali Voltri se rassemble autour de la famille d’Andrea [Cerulli], nos associations, nos amis, nos collègues, victimes de la tragédie du pont Morandi. ». Andrea Cerulli était père d’un jeune garçon et a été tué en allant au travail.

© Andrea Cerulli / Facebook
© Andrea Cerulli / Facebook

Luigi Matti Altadonna est mort à 35 ans alors qu’il traversait le pont à bord de son véhicule de fonction. Un hommage lui a été rendu par le maire de sa ville d’origine, Borghetto « La municipalité se joint à la peine de Giovanni, un citoyen modèle et un volontaire de la protection civile de Borghetto exemplaire, pour la perte de son cher neveu dans cette terrible tragédie de Gênes. ». La famille de Luigi Altadonna avait lancé un appel désespéré pour le retrouver suite à la tragédie mais ils ont ensuite été appelés pour identifier le corps.

© Luigi Matti Altadonna / Facebook
© Luigi Matti Altadonna / Facebook

Deux travailleurs, Bruno Casagrande et MirkoVicini, d’une compagnie locale s’occupant des déchets ont été écrasés par des morceaux du pont quand il s’est écroulé. Ils travaillaient sur une île écologique située en dessous des conduits du pont. Le chantier a dû être arrêté et le directeur de la compagnie a déclaré « les dommages ne sont pas encore évalués mais ce n’est rien comparé à la peine de toutes ces vies perdues. ». Un autre ouvrier qui travaillait pour une entreprise privée a trouvé la mort dans les mêmes circonstances.

© Mirko Vicini / Facebook
© Mirko Vicini / Facebook

Eliza Bozzo avait 34 ans et conduisait quand le pont s’est effondré. Ses amis avaiaent lancé un appel sur les réseaux sociaux pour la retrouver. Ce n’est que peu après qu’ils ont appris que son corps avait été retrouvé sous les décombres.

© Eliza Bozzo / Facebook
© Eliza Bozzo / Facebook

Juan Carlos Pastenes et sa femme Nora Rivera vivaient depuis trente ans en Italie. Ils étaient sur le pont lors de la catastrophe.

© Marta Danisi et Alberto Fanfani / Facebook
© Marta Danisi et Alberto Fanfani / Facebook

Marta Danisi et Alberto Fanfani travaillaient tous les deux à l’hôpital. Elle dans celui d’Alessandria et lui, celui de Pise. Ils s’y rendaient quand le pont a cédé.

© Marta Danisi et Alberto Fanfani / Facebook
© Marta Danisi et Alberto Fanfani / Facebook

Marjus Djerri et Edy Borkina étaient sur la route du travail quand leur fourgon a été balayé par l’effondrement. Deux autres enfants âgés de 12 à 13 ans ont été tués. Le bourgmestre de Florence a également confirmé la mort d’un enfant dont on ne connaît pas encore l’identité. Il a déclaré « Florence est triste pour la famille d’un garçon de Florence qui a perdu la vie dans ce tragique effondrement du viaduc de Gênes et pour toutes les autres victimes. »

Gênes a décrété deux jours de deuil mercredi et jeudi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs