Accueil Monde États-Unis

Insultée par Trump, la presse américaine contre-attaque

Plus de 200 groupes de presse ont prévu de publier jeudi des éditoriaux afin d’insister sur l’importance de l’indépendance des médias.

Temps de lecture: 2 min

Taxés d’« ennemis du peuple » par Donald Trump, les médias américains contre-attaquent avec une campagne dénonçant la rhétorique présidentielle tout en rappelant la liberté de la presse garantie par la Constitution.

Plus de 200 groupes de presse ont prévu de publier jeudi des éditoriaux afin d’insister sur l’importance de l’indépendance des médias. Sur les réseaux sociaux, le mot d’ordre doit être #EnemyOfNone (Ennemi de personne).

Le Boston Globe a l’initiative

Le Boston Globe est à l’initiative de cette campagne pour réagir à la multiplication des coups de boutoir du président américain contre les médias, qualifiant à l’envie de « Fake News » tout organe de presse publiant des informations qui lui déplaisent. Le milliardaire n’hésite pas également à traiter les grands médias d’« ennemi » ou d’« ennemi du peuple ».

Le prestigieux quotidien a appelé tous les médias du pays à dénoncer dans leurs éditos «  une guerre sale contre la presse libre ».

Pour les défenseurs de la liberté de la presse, les déclarations de M. Trump menacent le rôle de contre-pouvoir de la presse et va à l’encontre du premier amendement qui garantit la liberté d’expression et protège les journalistes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Vynckier Albert, jeudi 16 août 2018, 3:47

    trump avait 20 ans dans les années 60 et comment 'on' traitait les noirs dans les années 60 aux states? (pardi, 'on' les pendait encore)

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une