Accueil Culture Musiques

Des Négresses plus très vertes au BSF

Mardi s’est ouvert, sous un ciel clément, le « nouveau » BSF qui, sans la place des Palais, a malgré tout déjà attiré la grande foule.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On avait craint le pire en débarquant vers 18 heures à la Place du Musée. Public maigrelet et ambiance plus que pépère devant la prestation de Theo Clark. À part le ciel clément, ça semblait mal parti. Pourtant, en se dirigeant vers la scène du Mont des Arts, l’impression changeait du tout au tout. D’abord une file immense pour récupérer les bracelets d’entrée. De ce côté, la nouvelle organisation n’a pas convaincu ceux qui ont dû patienter sans fin avant de faire d’autres très longues files devant certains bars. Sans compter le scannage des bracelets à l’entrée… mais aussi à la sortie, entraînant des files sans fin à l’issue de chaque concert.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Race Sabine, vendredi 17 août 2018, 16:09

    Critique trop dure... Oui ce n'est plus le feu d'il y a 25-30 ans. Mais c'était juste délicieux: comme retrouver la recette d'un bon vieux gâteau... mais qui ne racontera plus la même chose.

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs