Accueil Société

Centre fermé pour familles: «Même si ça nous dépasse, il faut continuer à manifester»

Environ six cents personnes se sont rassemblées devant le Manneken-Pis pour protester contre l’enfermement de familles dans le centre 127 bis. Entre indignation et lucidité, les citoyens n’espèrent pas faire renoncer le gouvernement par une simple manif, mais ne comptent plus « laisser passer ». Reportage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

O

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, jeudi 16 août 2018, 16:04

    Si des enfants sont enfermés, c'est la faute des PARENTS qui n'ont pas respectés les prescrits de la Loi. Hors du pays et cela le plus vite possible ! Quand au bobos, il est notoriété publique qu'ils ne proposent jamais rien. Et, que je sache les baraquements ne sont pas des prisons mais des lieux agréable a vivre quoi que vous en pensiez, habitation qu'ils n'ont pas dans leur pays d'origine . Si vous voulez voir voir des prisons, rendez-vous en Roumanie, Russie, Pologne, et autre anciens satellite de l'URSS ! Là, vous allez voir des prisons !!!!

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 16 août 2018, 11:42

    Ils ont raison les parents enfermés et les enfants dans la rue c est nettement mieux pfffffff

  • Posté par Jules Vandeweyer, jeudi 16 août 2018, 9:00

    On n'enferme pas un enfant!!! "les gens comme Francken ont le libre champ pour faire ce qu’ils veulent…" . Oui; mais en définitive, qui dirige ce gouvernement. La responsabilité de Charles Michel et du MR est tout aussi concernée. On n'enferme pas un enfant!!! Les malfrats en col blanc, eux, s'en sortent avec un bracelet électronique. Que risquerait-on avec la mère des enfants? Qu'elle fuie la Belgique? On n'enferme pas un enfant!!!

  • Posté par Remacle José, jeudi 16 août 2018, 7:31

    Comme Norbert L. Quelle autre solution? Les parents enfermés, car illégaux, et les enfants séparés ? Option que même Trump a dû corriger. A moins que ces manifs ne soient une astuce pour cautionner l'immigration sauvage.

  • Posté par Vynckier Albert, jeudi 16 août 2018, 3:31

    et si cet enfant s'appelle adolf h.?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs